Créer sa micro-entreprise : deux conseils pour gérer vos finances

Quand on pense à créer sa micro-entreprise, la perspective de devoir en gérer les finances peut faire peur.

Dans cet article, je vous donne deux conseils pour vous préparer à penser comme un entrepreneur !

Nous allons discuter de :

🔹 L’intérêt de faire un prévisionnel financier,

🔹 L’importance de suivre ses dépenses et ses recettes.

Tags : Micro-entreprise

créer sa micro-entreprise

Est-ce que je vais m’en sortir avec la gestion financière de ma micro-entreprise ? 🤨

L’année 2020 est… ce qu’elle est ! Elle nous a fait réfléchir à nos choix de vie et nous pousse à avancer sur des projets qui étaient seulement une idée dans un coin de nos têtes il y a encore quelques mois.

Après tout, dans ce chaos, autant qu’un de nos rêves prenne forme, qu’on ait au moins une bonne chose à tirer de cette année !

Si vous sentez que le temps est venu, alors j’ai deux conseils pour vous aider dans la création de votre micro-entreprise. Ces conseils concernent ce qu’on fait ici, à Comptes & Formules : des calculs et de la gestion financière.

Ces conseils sont valables que votre micro-entreprise soit une activité complémentaire ou une activité principale.

1 – Faire un prévisionnel financier avant de créer sa micro-entreprise

Un prévisionnel, c’est une estimation de vos dépenses et de vos recettes sur une période donnée. C’est un plan pour assurer la rentabilité de votre micro-entreprise. C’est aussi un moyen de poser sur le papier (ou le tableau Excel !) vos idées et de les chiffrer pour vous confronter à la réalité.

Un prévisionnel, ça répond à la question : si mon rêve devient réalité, est-ce qu’il va me faire gagner de l’argent, une fois tous les détails pris en compte, et si oui, combien ?

C’est une étape indispensable, même si elle ne fait en général pas partie des étapes préférées des micro-entrepreneurs.

Certains micro-entrepreneurs me disent : mais je ne sais pas ce qu’il va se passer, pourquoi faire des plans sur la comète ? Et ils n’ont pas tort ! Quand on crée sa micro-entreprise, on se lance dans une aventure pleine d’inconnues. On ne sait pas à l’avance ce qu’il va se passer.

Mais, faire un prévisionnel vous permet de :

👉 Faire le point en détail sur toutes les dépenses que vous allez devoir faire pour mener votre activité à bien, même les plus petites, et les plus cachées. Imaginez chaque étape de votre activité et identifiez les produits et les services dont vous aurez besoin pour la réaliser.

👉 Réfléchir à vos prix de vente et aux quantités de produits ou de services que vous espérez vendre.

Vous pouvez en déduire le nombre minimum de produits ou services à vendre pour ne pas perdre d’argent, c’est votre seuil de rentabilité.

La grande question est alors : est-ce que cela vous semble faisable, voire facile d’atteindre cet objectif de vente ?

Cette étape du prévisionnel est incontournable. Elle ne vous prendra pas forcément beaucoup de temps, mais elle mettra certainement en lumière certains points auxquels vous n’auriez pas pensé sans cela !

👉Cet outil pourrait vous intéresser !👈

2 – Suivre ses dépenses depuis la toute première, même si elle a lieu avant de créer sa micro-entreprise officiellement

Le plus grand risque que vous prenez en créant votre micro-entreprise, c’est de perdre de l’argent. Alors, une fois votre prévisionnel fait, mon second conseil est de suivre vos dépenses et vos recettes de très près.

Les obligations légales en termes de comptabilité sont très légères avec le statut de micro-entrepreneur. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas suivre ses comptes. En effet, en faire un peu plus que le minimum légal vous permet de piloter vos finances et d’anticiper les problèmes !

Prendre en compte toutes vos dépenses, même celles faites avant la création de votre micro-entreprise, vous permet de vous rendre compte de votre situation financière et de la rentabilité réelle de votre projet.  Cela peut être tentant de faire passer de petites dépenses dans vos comptes personnels, quelques timbres par-ci, des enveloppes par-là, une machine ou un outil que vous auriez acheté de toute façon. Mais je vous conseille de tout prendre en compte pour vous rendre compte de combien coûte vraiment votre projet.

Cela vous permet :

👉 D’ajuster vos prix de vente si vous vous rendez compte que vous ne vous en sortez pas financièrement.

👉 De tester votre prévisionnel pour apprendre à maîtriser sur le bout des doigts votre modèle financier et de le faire évoluer.

👉 De faire des devis justes pour des demandes qui sortent de l’ordinaire et qui vous font envie.

👉 D’anticiper les moments difficiles pour trouver des solutions avant de devoir mettre la clé sous la porte.

En conclusion, pour éviter les mauvaise surprises et les moments de solitude devant votre relevé bancaire, la clé est d’anticiper la gestion financière, avant même de créer votre micro-entreprise.

Les deux choses à faire sont un prévisionnel financier détaillé et réfléchi et un suivi de vos dépenses et de vos recettes pour garder un œil sur votre situation financière. Vous serez soit rassuré, soit prévenu des décisions à prendre pour éviter les problèmes.

Une fois cela en place, il est temps de retourner auprès de vos clients faire ce qui vous fait vraiment vibrer : votre cœur de métier !