Les coûts indirects : l’élément maudit pour fixer vos prix de vente

Un élément essentiel pour bien fixer son prix, c’est le calcul du coût de revient. Pour le calculer, vous avez besoin de connaître vos coûts directs  et vos coûts indirects.

Dans cet article sur les coûts indirects, vous apprendrez :

🔹 Ce qu’est un coût indirect et pourquoi il est maudit !

🔹 Pourquoi vous devez connaître le concept.

🔹 2 méthodes pour intégrer vos coûts indirects dans vos calculs.

Catégories : Modèle financier

Tags : #Boutique créative , #Freelances, #E-commerce

coûts indirects

Moi, je suis quelqu’un de direct ! 👊

1. Les coûts indirects, c’est quoi ?

Les coûts indirects, ce sont les dépenses que vous ne pouvez pas relier directement à un produit que vous vendez.

Ils sont maudits parce qu’ils sont à la fois :

👉 difficiles à prendre en compte,

👉 un risque pour la bonne santé financière de votre projet,

👉 et en même temps une source de développement essentielle !

Par exemple :

  • Loyer de votre atelier
  • Temps passé dans votre gestion administrative
  • Achat d’un nom de domaine
  • Budget publicité pour augmenter la visibilité globale de votre marque
  • Formation pour acquérir de nouvelles compétences. 

2. C’est quoi le lien entre coûts indirects et prix de vente ?

Votre chiffre d’affaires doit (au moins) couvrir tous vos coûts. Chaque produit ou service vendu doit servir à payer votre travail, les coûts directs et une partie des coûts indirects.

Et comme votre chiffre d’affaires dépend de votre prix de vente, vos coûts indirects doivent être pris en compte quand vous fixez vos prix de vente !

Fixer vos prix de vente est un des éléments essentiels de la rentabilité de votre projet. Mais s’il est assez intuitif de prendre en compte les matières premières qui servent à fabriquer un produit, c’est moins intuitif d’y inclure une fraction de notre facture d’Internet.

Dans la suite de cet article, je vous propose deux méthodes pour prendre en compte vos coûts indirects dans vos calculs de coûts de revient. Vous pouvez les utiliser ensemble ou séparément en fonction de vos besoins.

3. Comment prendre en comptes les coûts indirects dans vos calculs ?

L’objectif de ces méthodes est de vous assurer que vous ne perdez pas d’argent avec votre activité.

La méthode de la répartition des charges indirectes

Cette première méthode consiste à répartir vos coûts indirects sur vos produits d’une manière très détaillée.

Cela ressemble à ça :

🔹 Listez les dépenses que vous ne pouvez pas affecter à un seul produit.

🔹 Choisissez une clé de répartition entre vos produits : est-ce que cette dépense doit être répartie équitablement entre tous vos produits, comme un nom de domaine ? Ou est-ce que cette dépenses doit être répartie entre deux produits seulement, comme de la publicité pour ces deux produits ?

🔹 Faites le total pour chaque produit des coûts indirects qui leur reviennent.

🔹 Divisez ce montant par le nombre de produits disponibles à la vente pour avoir la part de coûts indirects à intégrer au prix de vente de ce produit.

👉 Cela vous permet de réfléchir à votre prix de vente pour vérifier que vous avez bien pris en compte tout vos coûts. Mais c’est un peu fastidieux. C’est pour ça que je vous recommande cette méthode seulement pour certains coûts, quand les calculs sont faciles : par exemple diviser un budget publicité entre 2 produits.

La méthode globale par le modèle financier

Cette méthode nécessite de faire un pas en arrière pour avoir une vision globale de votre projet. Cette fois, on ne découpe plus les coûts par produit, mais on vérifie que l’ensemble est à l’équilibre.

🔹 Faites une première estimation de vos ventes et des hypothèses de prix de vente.

🔹 Listez tous vos coûts, directs et indirects.

🔹 Calculez le profit qu’il vous reste.

🔹 Ajustez vos prix de vente pour vous rendre compte du montant qui vous permettrait d’atteindre vos objectifs de rentabilité.

👉 On peut affiner et détailler le modèle en fonction des besoins. Mais faire cet exercice, même de manière très synthétique, est un très bon début pour vérifier que vos prix de vente sont adaptés.

En conclusion, ne négligez pas la gestion de vos coûts indirects ! Pour lancer votre réflexion, je vous recommande de commencer par lister vos coûts indirects actuels et ceux que vous aimeriez engager pour développer votre projet !

Découvrez la formation en ligne et l’outil créé spécialement pour les créatrices :

#Starter / Je trouve le modèle financier de ma boutique créative